Dès 1285, Urville à Pont à Chaussy faisait partie de la seigneurie de Chaussy. Construit en 1568, le premier château était protégé par quatre tours et des douves De cette époque on peut encore admirer le colombier sur arcades muni d'archères canonnières. De nombreux propriétaires s'y succèdent et l'empereur Guillaume II acquiert le domaine en 1890 faisant d'Urville une de ses résidences d'été préférées en Lorraine annexée. Actuellement, le château auquel est associé la Ferme des Mesnils est devenu Lycée Agricole depuis 1952(EPLEA).

A Landonvillers, c'est Thomas du Chat, seigneur de Landonvillers qui fit bâtir à la fin du XVIème siècle le premier et sobre châtelet de style renaissance. Souvent vendu ou transmis par héritage l'édifice connut plusieurs restaurations architecturales de styles différents et abrita au cours des siècles de nombreuses familles nobles .Ainsi au XVIIIème siècle, François Louis de Saint Blaise donna au village son blason « d'azur et argent ». En 1891 un riche industriel allemand, John von Haniel acheta l'édifice et demanda à l'architecte allemand Bodo Ebhardt de lui ériger un grandiose donjon carré dans l'esprit du Moyen Age et un beffroi élancé donnant au château son aspect médiéval. Depuis 1993, le château appartient à Mr Norbert Vogel et abrite une collection d'icônes unique en Europe.

Courcelles Chaussy est considéré comme un haut lieu du protestantisme en Pays Messin. Le Comte de Clervant , seigneur de Courcelles et son épouse Catherine de Heu se rallient à la réforme huguenote en 1553 et se dépensent sans compter pour leur foi .Le sentier des Huguenots rappelle la fidélité des Huguenots qui devaient se rendre à Ludweiler ( Allemagne) pour le culte et le baptême pendant la persécution entre 1685 et 1789, l'exercice de leur culte étant interdit en France.

Après la guerre de 1870 pendant l'annexion allemande, Guillaume II, roi de Prusse et empereur d'Allemagne après avoir acquis le château d'Urville pour en faire sa résidence d'été, assistant au culte dans le temple des Huguenots et le trouvant trop modeste décida la construction d'un temple impérial sur la place du village. Il fit appel à Paul Tornow, architecte de la cathédrale de Metz qui proposa une architecture de style gothique flamboyant. Ce temple, aujourd'hui monument historique, est significatif de l'influence allemande à la fin du XIXe siècle. Une école et un pensionnat de jeunes filles furent aussi construits.

Au XXème siècle, après avoir été annexée à l'empire allemand à partir de 1871, la commune redevient française en 1918. Courcelles Chaussy est à nouveau annexée de 1940 à 1944 au Troisième Reich allemand. La 5e DI de l'armée Patton libère la commune le 18 novembre 1944 à la fin de la bataille de Metz, mettant ainsi fin à quatre années de souffrance.

La paix revenue, Courcelles Chaussy et Landonvillers vont bénéficier de la proximité de Metz pour s'agrandir harmonieusement en développant leur vocation de centre administratif , commercial et agricole, en créant des structures médicales, sociales , culturelles et associatives.

courcelles histoire